Bing Chat, de moins en moins de limites

Après un début en fanfare, suivi d’une réduction du service pour contrer une utilisation abusive de l’intelligence artificielle, Bing Chat est sur le point de recevoir une nouvelle amélioration fonctionnelle qui sera grandement appréciée par les utilisateurs qui s’en servent à plein temps.

Rappelons que Bing Chat a fait l’objet de critiques à la suite de nombreux incidents documentés où le chatbot renvoyait des réponses peu claires et parfois offensantes lorsqu’il était bombardé de requêtes persistantes et de questions spécifiques répétées. Si, dans de nombreux cas, les résultats pouvaient simplement faire sourire, dans d’autres, ils suscitaient une inquiétude croissante parmi les détracteurs des solutions d’intelligence artificielle, de sorte que la possibilité d’interagir était considérablement limitée.

Après avoir décidé de limiter le nombre de sessions à 50, puis à 60, 100, 120 et même 150, Microsoft a décidé de diluer encore davantage cette limite, selon le vice-président de l’équipe chargée de la croissance et de la distribution de Bing, Michael Schechter, qui a confirmé dans un message sur Twitter qu’une nouvelle limite était en cours d’essai.

Au cours du week-end, la limite a été portée à 200 sessions quotidiennes et 20 requêtes par session. En guise de contre-preuve, un écran a été partagé, montrant le changement actif.

Dans le même temps, M. Schechter a fait savoir que ce test ne pouvait être que temporaire, au cas où l’entreprise estimerait qu’il n’est pas approprié de maintenir ce paramètre. Il était possible de revenir à tout moment aux limites précédentes de 150 sessions et de 15 requêtes maximum.

Bien que le scénario d’un retour en arrière semble plutôt improbable, la vraie question est la suivante : quand les sessions illimitées seront-elles proposées dans Bing Chat ? Il n’y a pas de réponse pour le moment, mais il est évident que Microsoft travaille à un rythme soutenu avec OpenAI pour améliorer autant que possible le chatbot basé sur la dernière version du LLM.

Parmi les nouvelles fonctionnalités les plus intéressantes introduites par Microsoft figure certainement le service Bing Image Creator, basé sur une version avancée du modèle DALL-E d’OpenAI, qui permet de générer des images à partir d’une simple description textuelle. D’ailleurs, au cours du week-end, il est apparu que les utilisateurs qui comptent sur les points Microsoft Rewards pourront utiliser le service de génération d’images plus rapidement et de manière plus rentable.

Entre-temps, il est évident que le service d’IA continue de se développer et, au début du mois, Microsoft a annoncé que son moteur de recherche avait atteint 100 millions d’utilisateurs actifs quotidiens pour la première fois dans l’histoire.

Bing Chat, de moins en moins de limites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *